Apprenons à mieux connaître l’orgasme féminin

L’orgasme féminin reste un mystère pour beaucoup d’hommes mais également pour les nombreuses femmes qui n’ont jamais eu la chance de le connaître.

Une histoire de contexte

Pour réussir à atteindre l’orgasme, il faut se sentir bien et avoir envie de se lâcher. Si on est en train de se demander ce que l’autre va penser, si on est plus concentré sur le fait de rentrer son ventre que sur son plaisir, il y a peu de chance de l’atteindre.

Accompagner les gestes de son partenaire

Femme qui jouitLors d’un rapport sexuel, l’autre ne sait pas forcément instinctivement ce qui va vous faire grimper aux rideaux notamment si c’est un coup d’un soir ou une relation amoureuse débutante. En effet, les zones érogènes féminines sont nombreuses mais ne sont pas forcément les mêmes pour toutes les femmes. Certaines vont adorer les caresses et baisers dans la nuque par exemple quand d’autres vont détester. Il ne faut donc pas hésiter à dire à l’autre ce que l’on apprécie tout particulièrement. On peut également lui prendre la main pour la mettre ou on en a envie et régler le rythme si on souhaite qu’il accélère ou au contraire qu’il ralentisse.

Le clitoris, votre meilleur allié

Il est irrigué par des milliers de terminaisons nerveuses, c’est pourquoi il n’est jamais à négliger quand on veut prendre son pied. S’il ne le sait pas encore, il va donc falloir faire comprendre à votre partenaire qu’il a besoin d’être caressé, titillé, léché pour faire monter le plaisir. De plus, lors de la sodomie ou de la levrette, le plaisir est en partie clitoridien puisque la verge va appuyer sur le clitoris mais cette fois de l’intérieur.

Le point G n’est pas un mythe

Non, ce n’est pas un mythe mais il ne faut pas non plus le chercher tel le Graal absolu pour jouir. Cependant, situé dans le premier tiers inférieur du vagin, il n’est pas très difficile à trouver. Les femmes ne doivent pas hésiter à en faire la découverte seule et apprendre ainsi à mieux connaître leur corps.

Que se passe-t-il pendant un orgasme ?

Une vague de chaleur s’empare de la zone génitale et part dans tout le corps. La respiration s’accélère, s’accompagne (mais pas toujours !) de gémissements, le pouls s’emballe, les sphincters vaginal et anal se contractent, les muscles se tendent. Ensuite, on se sent extrêmement bien et parfaitement détendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *