Petite poitrine : les atouts des petits seins

On considère qu’une femme a des petits seins quand elle porte un bonnet A ou B. Très liée à la féminité, la poitrine peut être source de complexes quand elle n’est pas très développée. Avoir des petits seins présente pourtant de nombreux avantages.

Décolleté petite poitrine

Tout ce qui est petit est mignon

Tous les hommes ne sont pas attirés par les gros seins, au contraire. Ils sont nombreux à apprécier le fait qu’ils puissent tenir dans la main. De même, une petite poitrine peut dispenser de porter un soutien-gorge ce qui peut être très sexy notamment lorsqu’on porte un dos-nu ou un bustier.

Mettre en valeur son décolleté

Ce n’est pas parce qu’on a peu de seins qu’on ne doit pas mettre en valeur son décolleté, c’est d’ailleurs tout l’inverse ! Les petites poitrines peuvent se permettre de porter des décolletés en V et très profonds, cela n’aura jamais l’air vulgaire.

Et côté lingerie

Les petits seins ont besoin de moins de maintien que les gros, toutes les formes de soutien-gorge sont donc permises. De plus, il n’est pas interdit de tricher. De nombreux modèles rembourrés existent et peuvent faire gagner quelques centimètres non négligeables. On trouve également des petits coussinets en silicone faciles à porter qui sont à positionner sous son sein dans le soutien-gorge.

Augmenter la taille de ses seins

Petits et gros seins - Agrandir sa potrine

La grossesse permet généralement d’augmenter sa poitrine d’une ou deux tailles. Les plus chanceuses en garderont après tandis que les moins bien loties n’en conserveront rien.
Certaines pilules contraceptives permettent de gagner un ou deux bonnets alors n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue.

Enfin, si les petits seins sont un véritable complexe insurmontable, il reste toujours le recours à la chirurgie esthétique. A condition de rester dans la limite du raisonnable, l’augmentation mammaire donne souvent des résultats très naturels. Il faut cependant bien réfléchir avant de se lancer puisque c’est une opération chirurgicale sous anesthésie générale et qu’elle coûte cher sans être remboursée par la Sécurité sociale. De plus, certaines femmes se plaignent d’avoir moins de sensations après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *