Katsuni : une porno star française très influente

Des bancs de la fac aux caméras

Au départ, rien ne prédisposait vraiment Céline, de son vrai prénom, à la carrière qu’elle a connue par la suite. Voulant devenir professeur de littérature à l’université, elle paie pourtant ses études en étant gogo danseuse dans des boîtes de nuit jusqu’au jour où elle est repérée par un photographe du magazine de charme Penthouse. A partir de là, tout s’enchaîne très rapidement et elle se retrouve à tourner dans de nombreux films X et des clips dans lesquels elle use de ses charmes tout en se produisant régulièrement lors de shows érotiques en discothèque.

Une carrière internationale

Née d’un père vietnamien et d’une mère française, Kastuni a hérité d’une beauté transcontinentale qui plaît beaucoup outre-Atlantique. Grâce à cela et à ses talents sexuels devant la caméra, elle entame une fructueuse carrière aux Etats-Unis en tournant dans de nombreux films pornos de type gonzo. Le gonzo est un genre du cinéma X qui privilégie le sexe brut sans réellement de scénario et où les acteurs se filment eux-mêmes ce qui, pour le spectateur, donne la sensation d’être également de la partie.

Quelques démêlés avec la justice

En 2007, Katsuni ne s’appelle pas encore Katsuni mais Katsumi, ce qui déplaît fortement à une jeune femme qui porte aussi ce nom et qui affirme que cela lui porte préjudice. Cette dernière obtient donc auprès de la justice que l’actrice modifie son pseudonyme. A noter qu’elle s’était fait appeler Atsumi et Jayda dans quelques productions.

De nombreuses récompenses

Tout au long de sa carrière, à laquelle elle a mis un terme en 2013, Katsuni a reçu près d’une trentaine de récompenses dont deux Hot d’Or et a également fait l’objet de documentaires pour la télévision et Marc Dorcel.

Vidéo Katsuni

L’actrice, invitée sur le plateau de l’émission « On est pas couché » revient sur les Hot d’Or, prix qui récompensent les meilleures actrices porno.

Sexy, comme à son habitude, Katsuni foule le plateau de Laurent Ruquier, sous les regards attentionnés des invités, notamment celui de Franck Dubosc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *