Comment vaincre la dépendance affective ?

Dépendance affectiveL’amour n’est pas vécu de la même manière selon les individus. Certaines personnes souffrent parfois d’un grand manque affectif et trouvent dans le couple leur seul et unique équilibre vital.

Cette pathologie renforce la peur de perdre l’amour de l’autre. Car, une fois délaissé(e), c’est comme si tout votre monde s’effondrait. Alors, vous vous attachez au point d’en perdre la raison et ne pas voir votre monde s’écrouler. Nous allons vous donner les clefs pour lutter contre cette dépendance affective afin de vous protéger de vous-même et des autres.

Redéfinir les bases d’un couple

Être en couple ne doit pas être la solution pour combler le vide autour de vous. Le couple, c’est un échange équitable sur le point sentimental, affectif et matériel. Il est conseillé d’être d’abord bien dans sa peau avant d’envisager une relation amoureuse.

Ce qui, d’ailleurs, augmente votre pouvoir de séduction. Car ce n’est pas en plaçant vos espoirs sur autrui que vous réparerez votre mal-être intérieur. Vous ne pourriez qu’être déçu ! La meilleure façon de ne plus être dépendant affectivement, c’est d’être capable d’affronter la vie seul(e) et de voir le couple comme un combat à deux et non pas comme solution-miracle à tous vos problèmes.

Ne pas voir son partenaire comme un être idéal

Il est mon tout, mon roi… vous vous jetez de la poudre aux yeux ! Chaque personne à ses défauts et ses faiblesses. L’obsession amoureuse est une maladie qui vous fait dire que votre partenaire est la personne la plus parfaite au monde au point de l’idolâtrer. Retrouvez une lucidité en remettant les pieds sur terre.

Si vous cristallisez votre partenaire, votre affectif ne peut qu’être détérioré par l’image erronée que vous vous en faite. L’idéalisation provoque une discorde entre la réalité et ce que la personne est réellement dans la vie. Plus dure sera la chute !

Apprenez à être indépendant

Dans les petites tâches du quotidien, faites en sorte de ne pas avoir à demander de l’aide à quiconque. Même si cela peut paraître difficile au début, surtout si vous avez le syndrome de l’enfant gâté, votre développement personnel y gagnera.

C’est un apprentissage à mener pour ne plus rester dépendant affectivement. Ainsi, lorsque vous comptez toujours sur l’autre pour mener à bien vos projets, vous vous rendez compte que vous pouvez le faire vous-même et dédramatisez les refus ou les échecs. Un partenaire ne doit pas être une béquille mais une personne avec qui vous avancez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *