Les petits moments gênants au début d’une relation

Pète au lit -relation de couple

Au début d’une relation de couple, on veut forcément se montrer sous son meilleur jour mais ce n’est pas toujours évident et bien souvent la réalité prend le pas sur la perfection qu’on aurait souhaitée.

Besoins naturels et autres bruits corporels

Quand on commence à passer pas mal de temps ensemble, il arrive un moment auquel on ne peut échapper : se soulager d’un besoin pressant. Et là, deux problèmes se posent à savoir le bruit et l’odeur. Concernant le bruit, il y a quelques petites astuces comme mettre de la musique (mais c’est à éviter en pleine nuit bien évidemment !), mettre du papier au fond de la cuvette avant le moment fatidique ou bien faire couler de l’eau. La dernière solution, en plus de n’être absolument pas écologique, est l’assurance de se faire griller à tous les coups. Pour l’odeur, si vous n’avez pas la chance de vous soulager dans des lieux d’aisance munis d’une fenêtre, vous pouvez laisser la porte légèrement entrouverte en sortant pour aérer et prier que votre nouveau partenaire ne s’y rende pas avant quelques minutes. Ayez de l’imagination pour l’occuper. Petite astuce : vous pouvez aussi craquer une allumette car le soufre qu’elle contient absorbe les odeurs.

Après le sexe

Après le sexe, le beau brushing de madame est à l’envers et le maquillage a coulé. De plus, si le rapport n’était pas protégé, son entrejambe laisse s’échapper la semence laissée par monsieur. De son côté à lui, ce n’est pas forcément plus glorieux. Il est en sueur et un peu collant. Pour remédier au problème, il faut toujours prévoir à porter de main des mouchoirs en papier pour s’essuyer et ne pas hésiter à courir à la salle de bain.

La rencontre avec les beaux-parents et les amis

C’est bien souvent un moment de stress qui peut nous faire faire et dire n’importe quoi. Pour y aller à la cool et ne pas avoir l’impression de passer devant le jury d’un grand oral, autant se préparer un peu à l’avance en se renseignant sur leurs hobbies et sur les sujets qui fâchent et qu’il ne faudra donc surtout pas aborder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *